Articles

World Cup - Hyères

Image
Seulement deux petites semaines après le trophée Sofia de Palma, la world cup d’Hyères a débuté!
Hyères est l’un des évènements de l’année où l’équipe de France de voile se réunit. C’est l’oc- casion pour nous tous d’échanger avec les athlètes, entraineurs, kinés, STAFF médical et la cellule performance de toutes les séries. Sur cette régate nous avons travaillé avec un chercheur du Technosport de Marseille sur notre capacité de concentration et de récupération.
Au niveau des conditions météos, ce fût de nouveau une semaine très peu ventée. Le vent a soufflé au maximum à 12 nœuds. Il y a donc eu de très longues périodes d’attente du vent à terre comme sur l’eau. Patience était donc le maître mot de cette semaine. J’ai réussi à rester concentré tout au long de la semaine avec une très bonne troisième journée avec deux passages en tête.
En revanche, la constance n’était pas au rendez-vous.
Ce point perfectible devient une priorité dans mon entrainement. 










Trofeo Princesa Sofia

Image
La coupe d’Europe à Palma de Majorque est l’un des rendez-vous annuels incontournables du début d’année. Les coupes d’Europe sont ouvertes également aux pays extra-européens. En effet, un grand nombre de Kiwis et d’Australiens viennent après leurs entrainements d’été en Europe.

Les conditions météo de cette régate ont été très variées. En moyenne c’était plutôt un vent léger qui a soufflé tout au long de la semaine.

Je fais un beau début de régate en remportant une manche. Après un hiver consacré au développement physique et aux études d’architecture, Palma a démontré que je revenais dans le match et dans le top de la série. En faisant une très bonne journée dans du vent fort, une manche de 4 et une de 9, je me suis trouvé dans les 10 avant le dernier jour.

Malheureusement, un manque de constance m’a trahi sur la fin de régate.
Je reste satisfait de ce championnat et des progrès effectués durant la période hivernale. 












Championnat d'Europe - Cadiz

Image
C’est à Cadiz en Andalousie dans le sud de l’Espagne que le championnat d’Europe a eu lieu.
Plus précisément à Puerto sherry, en face de la presqu’île de Cadiz. C’est le port d’où Chris- tophe Colombe c’était élancé pour la première transatlantique de l’histoire.
Avec l’équipe de France de finn et les jeunes Français, nous avons fait un premier stage d’en- traînement dans la baie de Cadix avec des conditions de vent léger mais une belle houle du large. La promesse d’une grosse mer a été présente lors du championnat d’Europe.
C’est avec 95 bateaux sur la ligne de départ que le championnat s’est déroulé!
J’ai eu un début de régate mauvais avec un vent léger! Une fois que le vent s’est renforcé, j’ai réussi à faire des manches plus consistantes mais malheureusement trop irrégulièrement dans le top 15.
Je suis déçu du résultat final, 31ème dont 23ème européen, une contre-performance que je saurais surmonter pour la prochaine régate à Palma de Majorque. L’européen n’était clairement pas un…

World Cup Miami

Image
La première étape de la world cup s’est déroulée à Miami en Floride.

C’est comme chaque année une reprise de la navigation après un bloc hivernal axé sur la pré- paration physique. En effet, j’ai fait trois mois cet hiver entre La Rochelle et Marseille où j’ai travaillé avec Technosport sur l’amélioration de la performance physique. Nous avons testé les taux de lactate à l’effort sur le bateau, les muscles utilisés en position de navigation et l’optimisation des apports glucidiques sur une semaine de compétition.

Je suis donc arrivé sur la régate de Miami très en forme avec de nouvelles pistes de travail sur le plan physique par le biais de la nutrition, la récupération et l’adaptation de techniques de navigation plus efficaces et moins énergivores.

La régate a été plus courte que prévu avec de mauvaises conditions météo et seulement 8 manches de courues. Je suis satisfait de ce retour sur le bateau avec une concurrence qui
a beaucoup naviguée cet hiver. Je termine 13ème malgré un débu…

Entrainement Japon 2017

Image
Enoshima est le lieu des Jeux Olympiques pour la voile. Le but de ce stage était de prendre des premières informations sur le site d’Enoshima et également sur la culture Japonaise. Après 4 heures de train et 11 heures d’avion on a atterri à Tokyo où l’on a passé une première journée pour se remettre du décalage et pour visiter. La gestion du décalage horaire est un des premiers éléments qu’on a pu tester. La conclusion est qu’il faut une semaine après l’atterrissage au Japon et une première journée de régate. La chaleur et l’humidité allongent un peu la règle du «un jour une heure» de recalage (théoriquement 6 jours pour le Japon). Tout est nouveau mais l’accueil des Japonais est incroyable. Il est donc facile de s’y retrou- ver même avec mon japonais qui est proche du néant. Les expériences culinaires sont multi- ples mais tout est bon!On navigue dès le deuxième jour avec des conditions légères, ce qui n’est pas déplaisant pour une journée avec des coups de mou. La journée est compos…

World Cup Final - Santander

Image
Santander était la dernière régate du bloc janvier/Juin axé sur les régates.
Tous les axes de travail ont été décortiqués durant cette période pour pouvoir les travailler cet été au vu du championnat du monde en septembre prochain qui aura lieu en Hongrie sur un lac.
Santander était la finale des World cup réservée au haut du classement de la ranking mondiale. Ce plan d’eau à la particularité d’être extrêmement varié. On a la possibilité de naviguer dans la Ria intérieure avec un terrain de jeu sans vague mais des vents aléatoires. On peut également naviguer à l’extérieur de la rade avec une grosse houle du largue accentuée par une dépression qui se trouvait dans la golf de Gascogne à ce moment-là.
Je suis arrivé en forme, je me suis battu toute la semaine et j’ai appris énormément dans la grosse houle qui m’a rappelé celle de Rio de Janeiro lors de mes entrainements avant les Jeux 2016. Je suis arrivé en forme, je me suis battu toute la semaine et j’ai appris énormément dans la grosse…

Européen Marseille

Image
Après une petite semaine à la maison (La Rochelle) et suite à l’étape de World Cup de Hyères, je suis reparti dans le Sud de la France à Marseille pour le championnat d’Europe.
L’objectif était simple : prendre de l’expérience sur un grosse flotte à 70 bateaux.
Dans ma planification pour les Jeux Olympiques, la stratégie de l’année 2017 est de faire le maximum de régates possibles dans la limite de mon physique. 2018 sera consacré au développement du matériel suite aux informations que l’on aura appréhendées en juillet prochain sur le site des Jeux (Enoshima pour la Voile). 2019 et 2020 seront des années plus axées sur la performance pour les épreuves qui permettront de me sélectionner pour Tokyo 2020 car un seul représentant par nation et par catégorie peut courir aux JO.
J’arrive donc sur l’européen très entraîné. Les premiers jours sont consacrés au rituel habituel de l’inscription plus la jauge du matériel et sa préparation, sans perdre de vue le fait de devoir économiser mon énerg…